Eléonore Wenger

Qui est-elle ?

Née en 1984, Eléonore Wenger est une cyclo aventurière et autrice. En 2017, prenant une année sabbatique, elle effectue un voyage de plus de 18 000 kilomètres à vélo entre Hanoï et Lyon.

De ce voyage est né un livre « Quoi ? Toute seule ! » qui retrace son parcours, ses joies et doutes. Soucieuse de nouer des liens de fraternité à travers des rencontres imprévisibles, elle embrasse avec ce premier récit un véritable rôle de messager.

Retrouvez-la sur :

Qu'écrit-elle ?

Quoi ? Toute seule !

« Only one ? Môt ? Yi ge ? Odin ? Bir ? Jedan ? Muzh ? Toute seule ? Où est ton mari ? Où sont tes amis ? C'est dangereux ! »
Du Vietnam à la France, toujours les mêmes interrogations des habitants au passage d'Eléonore, seule à vélo.
Une aventure d'un an et près de 19 000 kilomètres des plaines asiatiques aux montagnes oniriques d'Asie Centrale, entre accueils bienveillants et paysages gigantesques, mais aussi scorpions, cols à 4 500 mètres sur des pistes défoncées, chaleur intense ou froid glacial.
Une année d'aventure et de partage. Une découverte du monde autant qu'une découverte de soi-même.
« Quoi ? Toute seule ! » plus qu'un récit de voyage est un plaidoyer à l'audace et à l'ouverture sur l'Autre.

Interview anecdote/généralité

L'envie d'écrire

Anecdote

Jeune autrice, je n’étais pas familière avec le processus d’écriture dans sa globalité.

Un soir, en pleine phase d’endormissement, je me réveille en susaut a avec une nouvelle idée idée ou tournure de phrase.

L’envie d’écrire est tout le temps et partout.

Généralité

L’envie d’écrire et aussi consciente qu’inconsciente et lorsque notre corps se repose, notre cerveau, lui, continue d’imaginer l’écriture

Mes livres

Anecdote

Comme souvent j’imagine, la première version du livre était loin de la version finale.

L’amie qui a relu la première version a eu l’impression de lire un nouveau livre lorsqu’elle a eu la version finale et imprimée entre les mains.

Généralité

L’écriture d’un livre, c’est un peu comme un voyage au long cours. Les premières pages sont hésitantes, les premiers tours de pédales fébriles.

Et puis, petit à petit, on prend ses marques, on crée son style et le projet prend forme pour devenir, finalement, une partie intégrante de soi-même.

Diffusion - publication - vente

Anecdote

Un jour, je me lance et propose mon livre à la librairie « Raconte moi la Terre » à Lyon.

Un mois plus tard, le libraire conquis par mon livre m’en achète six.

Six mois plus tard, 19 livres on été vendus dans cette librairies.

Généralité

Il faut faire confiance à son travail

Le Livre & l'Internet

Anecdote

Le « clavier à écran » (version électronique du bouche à oreille) m’a permis d’envoyer mon livre en Europe (Italie, Suisse, Belgique) et au-delà (Canada)

Généralité

Internet fait tomber les frontières, seule la langue est encore un obstacle.

Les élucubrations de JB

Pour relayer nos présentations d’auteurs, Jean-Benjamin Jouteur nous a concocté de chouettes vidéos très amusantes que nous ne pouvons manquer de vous partager ici !

One thought on “Eléonore Wenger

  1. Merci de nous partager ton aventure à travers votre livre. En cette période de confinement, c’est une belle liberté que vous nous offrez. Respect devant cette belle aventure, ce courage que j’admire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *