Benoit Toccacieli

Qui est-il ?

Ingénieur de formation, mais je préfère les lettres aux chiffres ; auvergnat, sans pour autant être avare de bons mots. J’ai mis ma carrière entre parenthèse pour me consacrer à deux activités magiques : père au foyer et auteur. Voir grandir mes enfants et les personnages de mon imagination est un bonheur sans pareil ! Mes romans de littérature blanche abordent deux thèmes centraux : le rapport aux autres (et en particulier à la famille) et le lien qui se tisse entre un auteur, son imagination et sa création.

Retrouvez-le sur :

Qu'écrit-il ?

On n'abandonne pas un chien sur l'autoroute

Dans ce roman, il y a un chien borgne et incontinent, des aliens égarés, un acte terroriste, une chevauchée à poil sur une mobylette, une escouade de gendarmes endormis à la fléchette anesthésiante… Mais dans le fond, l’histoire raconte surtout l’amour d’un père envers sa fille, et elle questionne la place qu’on accorde à ce qui compte dans nos vies.

Mes amis ne savent pas lire

Jean-Philippe vit seul à la campagne, enfermé entre sa routine et les pages de ses livres. Il occupe son temps libre en offrant des moments de lecture à ses amis peu ordinaires. Tel une fleur poussant au milieu du bitume, il peine à trouver la force de s’épanouir. Une simple rencontre suffit à briser son équilibre. En dépit de son handicap, il sera alors forcé d’affronter le regard des autres et de s’ouvrir. Parviendra-t-il pour autant à vaincre sa solitude ? Un roman sur l’amour et l’oubli, sur la vie et la mort.

L'évasion

Dès qu’Alice ouvre un livre, les personnages qu’il contient prennent vie dans la réalité. Pour son dixième anniversaire, ses parents lui offrent son premier roman policier. Au même moment, un mystérieux tueur en série commence à sévir. Quand Alice découvre ça, c’est la panique ! Elle décide alors de partir à sa recherche pour le neutraliser. Pourra-elle compter sur Pompon, son chat qui rêve de conquérir le monde ? Comment réagiront ses parents, deux adultes enfermés dans leur quotidien ?

Ecrire

Sous formes d’allégories, les 23 mini-fictions de ce recueil explorent et illustrent les principales composantes du processus d’écriture : Inspiration, création de personnages, structuration d’un roman, routines d’écriture…

Interview anecdote/généralité

L'envie d'écrire

Généralité

Voir un carnet ou un cahier vierge me fait toujours saliver d’envie ! Et pourtant, mon envie d’écrire ne se traduit pas toujours par de l’encre sur du papier (ou des pixels sur un écran). C’est avant tout le plaisir d’inventer des histoires, de chercher de façons de transformer mes idées (réflexions philosophiques ou psychologiques) en fictions. Et ce plaisir commence dans la tête.

Mes livres

Anecdote

L’idée de mon second roman m’est venue en allant lire dans un cimetière (le parc où j’allais lire tous les midis était fermé pour travaux, alors j’ai cherché un autre lieu calme…). L’idée de mon troisième m’est venue dans un rêve après avoir conduit 6h d’affilée sur l’autoroute, de nuit.

Généralité

Deux thèmes centraux dans mes quatre ouvrages : le rapport aux autres (en particulier à la famille) et le lien qui se tisse entre un auteur, son imagination et ses créations. Dans tous les cas, j’aime proposer deux niveaux de lecture : l’histoire, et la réflexion autour d’une question psychologique ou philosophique (en essayant de garder ce second niveau assez subtil pour ne pas polluer l’histoire). Tant que les deux aspects ne sont pas clairs dans ma tête, je suis incapable de commencer à écrire.

Diffusion - publication - vente

Généralité

Ce n’est pas ma priorité. Je n’aime pas vendre, ça me met mal à l’aise. J’aime bien les salons et dédicaces pour les échanges qu’ils permettent avec des lecteurs (il se trouve que tous mes échanges durent et se concluent par une vente, c’est un chouette bonus !). Mais je n’envisage pas l’écriture comme une activité professionnelle qui doit me permettre de vivre. Ma priorité est de prendre plaisir à écrire et à parler littérature.

Le Livre & l'Internet

Généralité

J’ai envie de considérer le livre comme un moyen de créer du lien entre les gens, plutôt que comme un énième loisir solitaire pratiqué derrière un écran. J’utilisais internet au début, parce que c’est là que j’ai obtenu les premières infos sur le monde de la littérature indépendante, et que tous les auteurs semblent passer par ce biais. Mais je n’aime pas cet outil, et j’apprends petit à petit à m’en passer. Maintenant, je passe par un imprimeur local plutôt qu’un service web clé en main, je diffuse mes livres en librairies par des dépôts, et je vends majoritairement mes livres au format papier. Quant aux versions audio que je prépare pour 2020, je cherche avant tout une diffusion radio et des lectures dans des lieux publics.

Les élucubrations de JB

Pour relayer nos présentations d’auteurs, Jean-Benjamin Jouteur nous a concocté de chouettes vidéos très amusantes que nous ne pouvons manquer de vous partager ici !

One thought on “Benoit Toccacieli

  1. Salut collègue auteur,
    Un point commun : je me reconnais bien dans les lettres plutôt que dans les chiffres… mais l’un de mes héros est un ingénieur.
    Sympa la présentation de tes livres.
    Rendez-vous au salon du livre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *