Julien Laoche

Qui est-il ?

Je m’appelle Julien Laoche et je suis auteur indépendant, auto-édité. J’habite à Concarneau.

J’écris depuis 17 ans. J’ai publié des scénarii du futur sur le site Internet « l’Arbre des possibles ». J’y ai publié 176 scénarii.

J’ai participé par deux fois aux concours de nouvelles policières « Le Chien Jaune » à Concarneau et une fois à un concours de nouvelles de Science-Fiction « le prix René Barjavel ». J’ai également participé à des masterclass animés par l’écrivain Bernard Werber (l’auteur des fourmis et des Thanatonautes) afin d’apprendre les techniques d’écriture.

AMA est mon premier roman. Je travaille actuellement sur un recueil de nouvelles SF-anticipation.

Retrouvez-le sur :

Qu'écrit-il ?

Ama

Une voyageuse venue du ciel… Un professeur de langues anciennes chargé de la comprendre...
Le temps est compté et le danger est imprévisible. Communiquer à tout prix pour LA sauver… pour LES sauver.
Il ne sait pas d'où elle vient, mais son arrivée va changer sa vie.

Interview anecdote/généralité

L'envie d'écrire

Anecdote

Mon coup de foudre pour l’écriture est venu peu de temps après mon coup de foudre pour la lecture. J’ai découvert ces deux passions à l’âge de 21 ans. Je ne lisais jamais en dehors de mes cours. Je me souviens de cet été où, en flânant dans une librairie, mon regard a été attiré par un présentoir sur lequel était étalé différents livres de poche de l’auteur Bernard Werber. C’est à ce moment-là que j’ai reconnu la couverture de son roman, Les Thanatonautes – livre que des camarades de classe avait choisi pour leur exposé au collège et qui m’avait intéressé à l’époque.

Pour la première fois, j’achetais un livre. J’en avais acheté deux autres car le thème de chacun d’eux m’intéressait.

Depuis, non seulement je suis devenu fan de l’auteur, mais j’ai découvert que j’aimais lire. Et, peu de temps plus tard, j’ai commencé à écrire des petites histoires sur le site Internet « L’arbre des possibles » dont le but était de proposer aux internautes d’écrire des scénarii du futur afin d’alimenter un arbre virtuel où chaque ramification tait un scénario futur. Ainsi, on pouvait voir comment peut-on passer à un âge d’or dans le domaine médicale, spirituel, politique, scientifique ou écologique ou comment arriver à la destruction de la civilisation ou à l’extinction de l’espèce humaine.

L’écriture de ces scénarii m’a entraîné dans a construction d’une histoire et m’a permis de développer mon imagination. Les ateliers d’écriture auxquels j’ai participé par la suite m’ont permis de me perfectionner jusqu’à ce que naisse mon premier roman.

Généralité

Pour avoir envie d’écrire, il faut d’abord être lecteur. On ne peut pas écrire, il me semble, si on n’aime pas la lire. L’écriture doit être un plaisir et non une souffrance. Si c’est le cas, il faut changer d’activité et en choisir une qui apporte de la joie. Lorsque j’écris, je m’évade, j’entre en méditation dans mon univers. C’est un moment de liberté. Mais pour être libre, il faut de la discipline. C’est pourquoi j’écris tous les jours pendant une heure – je me limite à une heure car j’ai une autre activité professionnelle à temps plein. D’autre part, écrire tous les jours permet de sécréter des sucres dans le cerveau qui facilite l’exercice. Ça permet, quelque part, de muscle le cerveau. Plus on écrit, plus c’est facile d’écrire.

Mes livres

Anecdote

 Mon roman était destiné à être une nouvelle. Cette histoire a débordé jusqu’à ce que je comprenne que la nouvelle voulait devenir un roman. Ce qui m’a décidé à le sortir en autoédition : un concours organisé par une célèbre plateforme de téléchargement (Amazon).

Généralité

Le concours m’a échappé mais cela m’a permis de sortir mon premier roman. Ce qui est une victoire.

Diffusion - publication - vente

Anecdote

L’autoédition permet d’être libre sur sa ligne éditoriale, sa mise en forme et le genre de son livre. Mais ce statut est plus exigent du point de vue de la diffusion. Je pouvais me contenter de la plateforme pour vendre mon livre, mais j’ai voulu rencontrer les lecteurs, alors j’ai démarché les librairies, supermarchés, le magasins spécialisés et les salons littéraires pour déposer mon livre et organiser des séances de dédicaces. Mon livre est désormais également disponible sur el circuit de distribution traditionnel.

Généralité

Un vrai parcours du combattant, mais je vis une aventure et un rêve éveillé depuis la sorti du livre le 31 août 2018.

Le Livre & l'Internet

Anecdote

Mon roman est à la fois disponible en ebook et version papier (broché).

Généralité

J’ai plus vendu en version broché qu’en version ebook. Je crois que le numérique restera un complément du livre papier. Les lecteurs voudront toujours voir et sentir aussi bien par le toucher que par l’odorat les livres qu’ils lisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *